mercredi 28 décembre 2016

Quand le temps manque...Ou la vie trépidante de parents à bout de souffle!

C'est difficile pour certaines personnes de comprendre à quel point le vie de parents peut-être remplie...Et pas nécessairement de trucs agréables. Les responsabilités sont grandes, particulièrement pour des parents d'enfants qui vivent avec une maladie demandant des soins particuliers.

Je ne me plains pas...Loin de là. J'assume tous mes choix et je me dis souvent que j'aurais donc aimé faire certains choix bien avant! L'éducation naturelle, le respect des droits fondamentaux de nos enfants en tant qu'individus, l'entreprise familiale qui nous permet de vivre selon nos valeurs...MAIS, tout cela a un coût. Celui de l'incompréhension, du jugement...Parfois venant de gens proches de nous malheureusement.

Avoir quatre enfants à la maison qui ne fréqentent pas l'école, c'est un ''travail à temps plein'', déjà. Planifier les sorties et les activités, faire des listes l'achat de matériel pour les projets, faire des recherches sur les sujets qui intéressent ou pourraient intéresser nos enfants, répondre aux nombreuses questions, apprendre DES TAS de choses pour pouvoir soutenir nos enfants (jeux vidéos, ordinateurs, techniques diverses, langues, navigation Internet, photographie, vidéos, etc.)...Et sans compter le temps passé AVEC eux.

Et il y a les cours de karaté deux fois par semaine, les rendez-vous chez le dentiste (deux fois par enfant par année minimum), rendez-vous chez l'optométriste, le pédiatre...Le magasinage pour les vêtements, les bottes, les souliers, maillots de bain...Faire l'épicerie, faire la cuisine à six personnes, le ménage dans une maison dans laquelle toute la famille vit à temps pleins...Et le lavage!!!

Et il y a aussi deux des enfants qui vivent avec une maladie génétique. C'est donc deux rendez-vous par enfant chez l'endocrinologue et deux rendez-vous chez la pédiatre par année minimum; un rendez-vous chacun pour des radiographies des mains (âge osseux), plus deux fois de prises de sang par année. Pour le plus grand, on rajoute cinq ou six rendez-vous chez le rhumatologue, un chez l'ophtalmologiste, une échographie et des prises de sang aux six semaines (qui ne peuvent être en même temps que ses prises de sang régulières car ils prendraient trop de sang d'un coup). Rajoutez des rendez-vous en physiothérapie et ergothérapie (pour le même problème ...Mais ils ont décidés de se partager le haut et le bas du corps...Donc deux rendez-vous au lieu d'un) et deux formations avec une infirmière au CLSC. Pour la plus jeune, on rajoute un rendez-vous chez l'urologue. Sans compter le temps passé à la pharmacie pour les prescriptions, la gestions des médicaments à la maison (certains vont au réfrigérateurs d'autres non), le remplissage des piluliers. Ça c'est quand personne n'est malade.

Et là, on a aussi notre propre entreprise. Ouais. Alors le travail, la comptabilité, la formation, le marketing, les déclarations de taxes, le magasinage des fournitures, le service à la clientèle, le développement de nouveaux produits, la prise de photos, les rendez-vous d'affaires...Dans un calendrier déjà très chargé. Je ne parle pas de vie de couple ou de loisirs...Je ne suis plus certaine de savoir ce que c'est.

Alors la famille et les amis...Oui, il y a très peu de temps pour eux. Et quand on nous invite à des fêtes dans un bar interdit aux enfants et qu'on nous dit ''t'as qu'à les faire garder''...Ou qu'on nous invite mais que les enfants sont traités comme des animaux de compagnie, que vous êtes critiqué, rabaissé, jugé, pour chacun des choix durement défendu au quotidien dans une société qui valorise la conformité à un modèle payant pour les riches de ce monde...Disons qu'on fini par choisir les gens positifs, ouverts d'esprit et respectueux de nos choix avant tout autre critère (incluant les liens de sang). On devient très sélectif. On dit non souvent.

Parce-que nos enfants méritent chaque heure passée dans la circulation, dans les salles d'attentes d'hôpital, devant la cuisinière à préparer de bons petits plats, à travailler pour subvenir aux besoins de la famille et se payer cette flexibilité d'horaire. Parce-que la Vie est trop courte pour gaspiller la moindre seconde. Parce-qu'on veut passer notre temps à aimer, à rire, à apprendre, à découvrir. Et si par chance une journée il nous reste quelques minutes de temps libre...Il se peut que notre cerveau se mette en mode économie et qu'on oublie de vous rappeller. Même si votre appel date d'il y a trois mois! Hi! Hi!

Je vous souhaite à toutes et à tous une très heureuse année 2017! :)

2 commentaires:

  1. Comme je comprends en partie tout cela, et ce, d'autant plus depuis un an. Avec la leucémie, c'est un rendez-vous par semaine avec prise de sang et chimiothérapie, en plus de la gestion des médicaments à la maison. Puisque nous devons nous rendre à Québec et attendre les résultats d'analyse de sang avant qu'elle puisse recevoir son traitement de chimio, cela occupe souvent une journée complète. J'ai l'impression parfois d'avoir sans cesse des semaines amputées d'une journée où l'on ne peut rien faire. Mais l'essentiel est-là, nous sommes ensemble et traversons tout cela ensemble. Joyeuses Fêtes à vous également et profitez de ceux que vous aimez et partagent vos valeurs.

    RépondreSupprimer
  2. Vous êtes admirables et je vous comprends tellement! Je vous souhaite une excellente année 2017!

    RépondreSupprimer