lundi 19 décembre 2016

J'ai remis le Père Noël à sa place

Y a t-il d'autres croyances ou traditions que l'on défend autant que celle du Père Noël? Sous prétexte de préserver l'enfance et la magie? J'y ai cru.

J'ai toujours dit que je crois moi-même au Père Noël: je crois aux lutins, aux licornes, aux dragons (pour de vrai) et je crois aussi en la magie (regardez un gland de chêne et essayez d'imaginer son potentiel...Voilà une preuve irréfutable pour moi que la magie existe). Sauf que pour moi le Père Noël était un symbole de cette magie et c'était aussi la dernière goutte de magie que l'on pouvait partager avec tous: que ce soit les étrangers croisés dans la rue, les commerçants, les animateurs de radio/télé, les voisins, la famille...Malgré les différences de valeurs souvent gigantesques, partout il y avait cette entente tacite, cet échange de regards complices, ces gros yeux qu'on nous faisait en pointant subtilement un enfant des yeux sous-entendant ''attention à ce que tu dis''! Un genre de jeu rassembleur auquel tout le monde participait.

Ces dernières années, j'ai beaucoup réfléchi à la question. J'ai souvent répété que le Père Noël représentait les valeurs que l'on voulait bien lui accoler et que tout dépendait de la façon dont c'était présenté. Un peu comme les licornes, les dragons, les extra-terrestres (peut-on affirmer que les extra-terrestres n'existent pas? Même les scientifiques les plus rigoureux savent que les probabilités sont grandes qu'il y ai d'autres formes de vie ailleurs que sur la Terre...).

SAUF QUE. Voilà que je n'arrive plus à cautionner les commentaires fait à mes enfants, qui sont, à mon avis, de la violence ''ordinaire'' (c'est-à-dire commune, intégrée aux us et coutumes, banalisée, justifiée). Mes enfants se comportent toujours bien, à moins que leurs besoins ne soient pas comblés (fatigue, faim, besoin de temps seul, besoin de câlins, de présence, etc. OU à moins que je n'ai pas été un bon exemple ces derniers temps...''Monkey see, monkey do''). On a jamais utilisé les punitions et menaces (ou presques...Les conditionnements ont la vie dure) et là il se mettaient à faire des choses pour ''obtenir'' des cadeaux et pire, ils avaient peur de déplaire au Père Noel (imaginez que vous venez de vivre quelque chose de difficile et que vous vous mettez à pleurer...Votre conjoint vous dit ''Si tu n'arrêtes pas tu n'auras pas de beaux cadeaux'').

Attention! Le Père Noël sait si tu as été méchant, si tu mens ou si tu ne ramasses pas tes jouets!
Tant pis pour toi! Le Père Noël ne t'apportera pas de cadeaux cette année!

Alors? As-tu été sage cette année?

Le lutin te surveille et dira tout au Père Noël!

Tu veux te retrouver sur la liste des enfants méchants?

Si tu ne dors pas le Père Noël ne viendra pas!

Si tu n'écoutes pas je vais appeler le Père Noël!

Si tu ne manges pas tout ce qu'il y a dans ton assiette le Père Noël le saura!

Si tu frappes ta petite sœur tu n'auras pas de cadeaux (
super belle raison de ne pas frapper quelqu'un)!
Je ne parle pas de la folie des photos (même si l'enfant pleure assis sur un étranger...On publie la photo et on trouve mignon...Ark-e.). De la folie des cadeaux et du magasinage (pour trouver ''THE'' cadeau sur la fameuse liste pour pouvoir dire fièrement aux voisins que notre enfant à été sage...Puisqu'il a reçu ce qu'il a demandé)...Du fait que bien souvent on surconsomme pour se déculpabiliser de ne pas assez passer de temps avec les enfants...Des beaux cadeaux qu'on veut ''utiles'' pour se déculpabiliser de consommer encore et encore (comme tous les trucs pédagogiques...Misère). Des razzias dans les objets appartenant aux enfants sous prétexte qu'ils en ont trop (mais qui achète tous ces trucs?? Ah! Oui! Mamie bien sûr...Nous, on est raisonnables). Et de la reconnaissance attendue pour ces cadeaux (''Donne un bizou à Grand-Maman!'') ET SURTOUT, le fait que les cadeaux qu'on fait aux enfants sont empoisonnés. Parce-qu'on se réserve le droit d'utiliser la menace pour contrôler leur comportement (''Si tu ne ranges pas ta chambre, je t'enlève ton jouet pour une semaine'' ou ''Tu ne l'as pas rangé alors je le confisque'' etc.). Un cadeau c'est un cadeau right? Il semble que non. En tout cas pas pour les enfants. 

Donc, cette année, j'ai remis le Père Noël à sa place. Quand ma fille de 5 ans m'a demandé si le Père Noël va passer, je lui ai dit que non. Que ce sont les parents qui achètent les cadeaux...Et quand elle m'a demandé s'il existe vraiment, je lui ai répondu selon ma conscience: ''Oui, il existe! C'est un symbole de la magie de Noël et de générosité. Son message c'est ''pensez aux autres, passez du bon temps en famille!'' C'est exactement ce que je crois. J'en ai aussi profité pour discuter de l'origine de ce personnage. Je lui ai toutefois dit que chaque personne y croit de façon différente et qu'elle a le choix elle aussi. Elle semble satisfaite! :)

J'ai souvent répété que le Père Noël représentait les valeurs que l'on voulait bien lui accoler et que tout dépendait de la façon dont c'était présenté. J'ai choisi de dire la vérité à mes enfants: c'est-à-dire exprimer mon opinion et leur laisser le choix de trouver la leur. Comme je le fais pour toutes mes valeurs!

1 commentaire:

  1. Je sus totalement d'accord avec vous. Noël est le symbole du partage avant tout. Mes enfants, grands maintenant préparait une surprise pour les autres. Souvent une simple carte, mais quel plaisir de la recevoir car conçue pour faire plaisir.
    Vous avez raison de garder le merveilleux présent chez vous, comme vous le dîtes la nature est le meilleur exemple qu'il existe bel et bien.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer