samedi 5 novembre 2016

La liberté de choix rend responsable

Selon certaines personnes et même certains ''spécialistes'' de l'enfance et de l'éducation, laisser les enfants faire leurs propres choix en ferait des enfants irresponsables, difficiles et dépendants de toutes sortes de choses (nourriture, ordinateur, télévision, etc.). C'est qu'ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

Lorsque j'ai fait des recherches sur les fameuses études démontrant que les jeux vidéos rendent violents ou gros (exemples), j'ai découvert que la plupart des conseils de limite et de contrôle étaient basés sur l'environnement classique de l'enfant qui fréquente l'école. Comme l'enfant est assis toute la journée, qu'il a des devoirs à faire (sans compter les cours et activités parascolaires), il passe donc moins de temps avec ses parents et à faire de l'exercice physique...Et comme il est plus facile de forcer les enfants à s'adapter au système en place que d'adapter l'environnement aux besoins des enfants, on recommande de limiter les ''écrans'', afin qu'ils aient plus de temps pour autre chose (n'est-ce pas aberrant quand on pense qu'au Québec, de plus en plus d'écoles suppriment les récréations, les périodes de sport et plus encore: pétition d'élèves pour réclamer le droit de courir durant les récréations - plus le droit de parler durant le dîner - abolition de la récré dans les écoles primaires de Montréal  ). Chercher d'autres raisons: il n'y en a pas. Pas si vous demandez les sources des études et que vous les consultez vous-même (pas seulement les articles ou les résumés qui sont biaisés par les valeurs de leurs auteurs et par les paradigmes communs en éducation).

Aussi, la seule étude sur la violence et les jeux vidéos que j'ai pu trouver (encore une fois je parle de l'étude complète et non seulement d'une référence à une étude non vérifiable dans un article), c'est une étude en Angleterre. Les chercheurs demandaient aux parents de laisser leurs enfants jouer à leur jeu favori à des heures précises et, sans avertir, après une nombre de minutes pré-déterminé, les parents devaient fermer le jeu et noter les réactions de leurs enfants...Cris, pleurs, insultes, lancé de la manette...Comment auriez-vous réagit si, au milieu d'un travail important, votre enfant ou un adulte éteignait votre ordinateur sans prévenir et sans raison, vous faisant perdre le travail accompli? Vous seriez fâché? Et ce serait la faute de votre travail ou ordinateur? Eh bien il semble que les chercheurs ont conclus que les enfants devenaient violent à cause du jeu vidéo (et non pas parce-qu'on leur a manqué totalement de respect...). C'est souvent cette étude qui est cité par les ''spécialistes'' (et bien souvent, ils la citent parce-que d'autres l'ont cité sans l'avoir consulté eux-même).

Bref. Les études sur les enfants tiennent rarement compte du fait qu'ils sont des personnes, qu'ils ont, en principe, les mêmes droits au respect et à l'intégrité physique que les adultes et considèrent toutes que l'environnement de l'enfant n'est pas adaptable, parce-que l'organisation des horaires et de l'environnement des adultes (et de celui des entreprises) sont bien plus importants que celui des enfants...)

Chez nous, nous avons choisis de créer un environnement adapté à TOUS les membres de la famille, le plus possible. Nous avons créé une entreprise qui nous permet de travailler de la maison, les pièces de la maison sont organisées pour être adaptée à toutes les activités (oui...j'aimerais avoir plus d'espace à moi mais je ne suis pas la seule à vivre ici et je ne vois pas pourquoi une salle de couture pour moi serait plus importante qu'une salle de Lego ou d'ordinateurs).

Mes enfants ont chacun leur ordinateur et sont libre d'y passer le nombre d'heures qu'ils veulent (et non, ils ne font pas ''que'' ça de leur journée). Ils ont accès au budget familial pour leurs intérêts et passions, au même titre que nous, les parents. Ils mangent quand ils ont faim, ils dorment quand ils sont fatigués et ils se lèvent quand il ne sont plus fatigués.

Le résultat? Voici quelques exemples...


Alors que toute la famille mange des frites graisseuses avec de la mayonnaise, mon fils de 14 ans décide de se préparer une magnifique salade avec des pousses, des graines de tournesol et pleins de légumes frais et un peu de feta...Parce-qu'il dit avoir mal digéré son dernier repas de frites et qu'il n'a pas envie de mal dormir.



Ça fait trois semaines qu'on a acheté le super ordinateur ''gamers'' à mon fils de 12 ans...Je lui demande quels jeux il aimerait que je lui achète maintenant qu'il a plus de possibilités (son vieil ordinateur n'était pas assez puissant pour bien des jeux); il me dit que les jeux qui l'intéresse sont trop chers en ce moment et qu'il attend les spéciaux. Il est en train de tester certains jeux pour ''être certain de son achat'' (je lui dis que c'est moi qui paye mais il m'explique que c'est pas une raison pour faire des achats sur un coup de tête...).

Mon fils de 14 ans a un examen aujourd'hui (karaté); lorsque je me suis levée ce matin, son sac était prêt dans l'entrée avec ses vêtements propres (il fait lui-même son lavage depuis des années), avec sa bouteille d'eau, le document pour les frais à payer. Son réveil-matin (acheté à sa demande il y a un an) a sonné à l'heure où il souhaitait se lever pour avoir le temps de bien déjeuner. Je n'ai pas eu à lui dire quoi que ce soit.

Ma fille de 5 ans se met à se brosser les dents le matin, alors qu'elle ne le faisait que le soir, après que le dentiste lui ai conseiller de le faire au moins deux fois par jour. Elle m'a d'ailleurs donné quelques conseils sur la façon dont je me brosse les dents! :)



J'ajoute que le CONTEXTE et l'ENVIRONNEMENT sont importants ici: il ne s'agit pas de liberté totale! Il s'agit d'offrir le plus de choix possibles et de ne pas contrôler et limiter arbitrairement l'intégrité physique (alimentation, sommeil, intérêts).

On donne de l'INFORMATION (de la vraie...pas biaisée par nos valeurs ou croyances);
On donne un bon EXEMPLE;
On offre DES CHOIX;
On ADAPTE l'environnement de l'enfant à ses besoins le plus possible.


Bon week-end! =)

4 commentaires:

  1. Bonjour, je lis toujours vos articles avec intérêt. Je serais curieuse de connaître votre fonctionnement sur "l'argent de poche", si vous fonctionnez ainsi. Vous faites allusion dans cet article au fait que vos enfants ont accès au budget familial mais pourriez vous nous en dire plus s'il vous plaît. Nos enfants sont plus jeunes (presque 6 et 2), et note fils ainé veut en permanence acheter de nouvelles choses (en ce moment des pokemons ou articles associés), nous avons mis en place un système d'argent de poche mais je ne trouve pas que ce soit pleinement satisfaisant. Ce n'est pas un gros problème en soit, j'étais surtout curieuse de savoir quel est votre expérience de la question. Merci beaucoup. M

    RépondreSupprimer
  2. On a déjà essayé de faire un budget et de séparer le montant dédié aux loisirs en 6 (4 enfants + nous les parents), mais comme on a pas tous les mêmes besoins et que certains intérêts coûtent plus chers que d'autres, ce n'était pas ''juste'' (deux des enfants accumulaient leur argent et étaient stressés de trouver quelque chose à acheter même s'ils n'avaient besoin de rien et les deux autres en manquaient).

    Donc, on fait plutôt des comparaisons, on discute de l'importance d'une dépense ou d'un achat dans le budget familial et on planifie avec eux les dépenses à moyen ou long terme.

    Exemple: Les cartes Pokemon...Les plus jeunes nous en demandent souvent! Alors on leur donne des exemples de ce qu'on peut acheter avec 10 paquets de cartes: 4 gros paquets de bonbons (format familial), une sortie au cinéma en famille (les soirs de rabais), 9 boîtes de lait d'amandes, trois sacs de pommes, une semaine de connexion Internet, etc. On leur dit qu'on doit payer plusieurs choses dans le semaine et qu'on doit tous faire des choix. Ça fonctionne très bien! La demande de cartes à diminué et ils posent plus de questions sur ce qu'on peut se permettre! :) Puisqu'ils sont petits (5 et 7 ans), ce genre de comparaison leur fait comprendre petit à petit la valeur de l'argent.

    Pour les plus grands, on discute plus directement. Pour l'ordinateur de mon fils (exemple), ça faisait un an qu'on en discutait, qu'on mettait de l'argent de côté: il n'a pas demandé de nouveaux jeux durant cette période, il a demandé son écran à Noël dernier, son clavier et sa souris de ''gamer'' à sa fête cet été et on a pu cet automne acheté la tour d'ordinateur super puissante!

    Donc, on y va selon les besoins de chacun; on ne dit jamais ''non'' à une demande, mais ils sont impliqués dans le processus. Plus on les implique, plus ça devient facile (chez nous en tout cas)!

    RépondreSupprimer
  3. Le principe de comparaison est intéressant surtout que notre fils nous demande souvent le prix des choses mais il aime bien aussi avoir son argent et voudrait d'ailleurs en gagner pour lui mais à 6 ans c'est pas facile !! merci beaucoup pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    MERCI de vos articles toujours riches et inspirants !!! Ici nous cheminons entre lâcher prise et prise de contrôle sans réussir vraiment à trouver un chemin satisfaisant pour TOUS (4 enfants dont un bébé de 6 mois + papa & maman) ; je rebondis sur la fin de l'article :

    " J'ajoute que le CONTEXTE et l'ENVIRONNEMENT sont importants ici: il ne s'agit pas de liberté totale! Il s'agit d'offrir le plus de choix possibles et de ne pas contrôler et limiter arbitrairement l'intégrité physique (alimentation, sommeil, intérêts). "

    Concrètement quelles sont les bonnes limites à poser en terme de respect et de liberté ? Car chez nous, notre fils de 9 ans, reconnu avcec un trouble du comportement (même si je n'aime pas les étiquettes...), fait clairement dysfonctionner tout le climat familial et c'est terriblement dur et affectant de faire ce constat... Il refuse toute règle, même décidé en famille et fait souffrir toute la famille au point que nous ne savons plus comment faire et hésitons à scolariser...

    Si vous étiez partante pour un échange téléphonique, que ke n'ose vous demander depuis des mois ;-), j'en serai très heureuse !!!

    MERCI !!!

    RépondreSupprimer